Etymologie, histoire des mots, lexique, vocabulaire ....

LES P'TITS MOTS-PASSION

Bikini ? Explosif !
Bikini ? Explosif !

 

 

 

Un kini, deux kini ..trois kini ? 

Voilà qu'elle se prélassait sur les côtes du Pacifique ...
Un rêve, un mythe presque !

Elle qui n'avait jamais connu que les plages brumeuses de la Manche ...

 

 

 

 

Elle aurait dû oser ... quitter son maillot-une-pièce-larges-bretelles, faire tomber le pagne ceinturé autour de la taille et ... enfiler le petit bikini.

Bikini, bikini ...et pourquoi pas monokini ?

Diable, on avait fait du chemin depuis les années 60 ...

Seins à l'air ! Plus de bi-, juste un mono-, pas deux kinis, un seul kini.

 

Eh oui ! elle aurait dû être aussi téméraire que tous ces lanceurs de kinis-là, le bi et le mono.

Défier ce qu'elle considérait comme les règles de la bienséance (à son âge, avec ses kilos ...) et ne pas s'embarrasser de scrupules.

En avaient-ils eu, eux, des scrupules, qui avaient osé baptiser le bikini sans haut un "monokini" ?  Eux, c'était les règles du bon usage ... de la langue qu'ils défiaient !

Le bikini est un maillot deux pièces, couvrant les parties sexuées du corps des femmes.

La femme, se libérant, libère aussi ses seins, et jette par-dessus son épaule une des deux pièces. Il n'en reste donc plus qu'une et c'est ainsi que le bi- devient mono- !

Sauf que ... ce bi-là n'est pas latin du tout, n'est pas même un préfixe du tout, et kini tout seul n'a jamais existé . Alors monokini , pensez ! Quel barbarisme !

 

Une île dans l'océan

Qu'elle en rêvât, par contre, à défaut d'oser, de bikini sur cette plage de rêve, en bordure du Pacifique, voilà qui avait un sens !

Car ledit bikini doit son nom à un atoll dudit Océan.

On aurait pu tout aussi bien baptiser le maillot choc Pukapu ou  Tarava ! autres îles du Pacifique.

L' important était de faire rêver ... mer, soleil, exotisme, jolies filles et colliers de fleurs.

 

Du nom propre au nom commun

Le sort de Bikini ( pas du bikini )a été scellé le 20 juin 1946 au Greffe de Tribunal de la Seine, qui en a fait un nom propre français, celui, d'une marque déposée.

Et le mot s'est envolé, rejoignant, à côté entre autres de celui de frigidaire (drôle de destin tout de même pour un bikini) la légion des noms propres devenus noms communs.

 

Et c'est ainsi que le Bikini est d'abord devenu le nom propre d'une marque déposée.

Quant à l'atoll, lui, il connut un sort beaucoup plus tragique ! Il devint le théâtre des premiers tirs atomiques, et aujourd'hui, l'on ne saurait s'y rendre sans signer une décharge indiquant que l'on renonce à toutes poursuites contre le gouvernement en cas de cancer ! Adieu le rêve !

 

Isamatelote

 

Retour au sommaire des p'tits mots passion

 

Etymologie, histoire des mots, lexique, vocabulaire ....